Qu'est-ce que l'Ecologie ?

L’√©cologie est une branche de la science qui comprend les sciences humaines, la population, la communaut√©, l’√©cosyst√®me et la biosph√®re. C’est aussi l’√©tude des relations entre les organismes vivants. Elle cherche √† comprendre les liens vitaux entre les plantes et les animaux et le monde qui les entoure. L’√©cologie fournit √©galement des informations sur les avantages des √©cosyst√®mes et sur la mani√®re dont nous pouvons utiliser les ressources de la Terre de mani√®re √† laisser un environnement sain aux g√©n√©rations futures.

 

Comme beaucoup de sciences naturelles, la compr√©hension conceptuelle de l’√©cologie se trouve dans les d√©tails plus larges de l’√©tude, notamment :

 

  • les processus de vie expliquant les adaptations
  • la distribution et l’abondance des organismes
  • la circulation des mat√©riaux et de l’√©nergie √† travers les communaut√©s vivantes
  • le d√©veloppement successif des √©cosyst√®mes
  • l’abondance et la r√©partition de la biodiversit√© dans le contexte de l’environnement.

 

L’√©cologie se distingue de l’histoire naturelle, qui s’occupe principalement de l’√©tude descriptive des organismes. C’est une sous-discipline de la biologie, qui est l’√©tude de la vie.

 

Il existe de nombreuses applications pratiques de l’√©cologie dans la biologie de la conservation, la gestion des zones humides, la gestion des ressources naturelles (agriculture, sylviculture, p√™che), l’urbanisme (√©cologie urbaine), la sant√© communautaire, l’√©conomie, les sciences fondamentales et appliqu√©es et elle fournit un cadre conceptuel pour la compr√©hension et la recherche sur l’interaction sociale humaine (√©cologie humaine).

D'autres domaines de l'Ecologie

Etre Ecologique

Ecologie Humaine

Ecologie Végétale

Ecologie Animale

Ecologie Politique

Ecologie Industrielle

Cultiver ses propres fruits et légumes

Les Produits de Beauté Bio

Construire une maison écologique

Développement Durable

Les Boutiques Zéro Déchet

La Pollution plastique

Le Sport et l'Ecologie

Les Changements climatiques

Les Transitions écologiques

Les Transitions énergétiques

L'Ecologie des écosystèmes

Le concept d’√©cosyst√®me a √©t√© introduit pour la premi√®re fois en 1935 pour d√©crire les habitats au sein des biomes qui forment un ensemble int√©gr√© et un syst√®me r√©agissant dynamiquement ayant des complexes √† la fois physiques et biologiques. Dans un √©cosyst√®me, il existe des liens ins√©parables qui relient les organismes aux composants physiques et biologiques de leur environnement auxquels ils sont adapt√©s. Les √©cosyst√®mes sont des syst√®mes adaptatifs complexes o√Ļ l’interaction des processus vitaux forme des mod√®les auto-organis√©s √† diff√©rentes √©chelles de temps et d’espace. Cette section pr√©sente les principaux domaines de l’√©cologie des √©cosyst√®mes qui sont utilis√©s pour enqu√™ter, comprendre et expliquer les mod√®les de biodiversit√© et de fonctionnement des √©cosyst√®mes √† diff√©rentes √©chelles d’organisation.

 

La vie dans un √©cosyst√®me est souvent une comp√©tition pour des ressources limit√©es, une caract√©ristique de la th√©orie de la s√©lection naturelle. La comp√©tition au sein des communaut√©s (tous les √™tres vivants dans des habitats sp√©cifiques) s’observe √† la fois au sein des esp√®ces et entre les diff√©rentes esp√®ces. Les ressources pour lesquelles les organismes sont en comp√©tition comprennent la mati√®re organique provenant d’organismes vivants ou pr√©c√©demment vivants, la lumi√®re du soleil et les nutriments min√©raux, qui fournissent l’√©nergie n√©cessaire aux processus vivants et la mati√®re pour constituer les structures physiques des organismes. Les autres facteurs critiques qui influencent la dynamique d’une communaut√© sont les composantes de son environnement physique et g√©ographique : la latitude de l’habitat, la quantit√© de pluie, la topographie (l’altitude) et les esp√®ces disponibles. Ce sont toutes des variables environnementales importantes qui d√©terminent quels organismes peuvent exister dans une zone particuli√®re.

ecosystem

Différents écosystèmes

Les √©cosyst√®mes oc√©aniques sont les plus courants. Ils repr√©sentent 75 % de la surface de la Terre et se composent de trois types fondamentaux : les eaux peu profondes, les eaux profondes et les surfaces profondes des oc√©ans (les zones de faible profondeur des oc√©ans profonds). Les √©cosyst√®mes des eaux peu profondes comprennent des √©cosyst√®mes de r√©cifs coralliens d’une extr√™me biodiversit√©, et la surface des eaux profondes est connue pour ses grandes quantit√©s de plancton et de krill (petits crustac√©s) qui la soutiennent. Ces deux environnements sont particuli√®rement importants pour les respirateurs a√©robies du monde entier, car le phytoplancton effectue 40 % de toute la photosynth√®se sur Terre. Bien qu’ils ne soient pas aussi diversifi√©s que les deux autres, les √©cosyst√®mes des grands fonds marins contiennent une grande vari√©t√© d’organismes marins. Ces √©cosyst√®mes existent m√™me au fond de l’oc√©an o√Ļ la lumi√®re ne peut pas p√©n√©trer dans l’eau.

 

Les √©cosyst√®mes d’eau douce sont les plus rares, puisqu’ils ne se trouvent que sur 1,8 % de la surface de la Terre. Les lacs, les rivi√®res, les ruisseaux et les sources constituent ces syst√®mes ; ils sont tr√®s divers et abritent une vari√©t√© de poissons, d’amphibiens, de reptiles, d’insectes, de phytoplancton, de champignons et de bact√©ries.

 

Les √©cosyst√®mes terrestres, √©galement connus pour leur diversit√©, sont regroup√©s en grandes cat√©gories appel√©es biomes, telles que les for√™ts tropicales humides, les savanes, les d√©serts, les for√™ts de conif√®res, les for√™ts de feuillus et la toundra. Le regroupement de ces √©cosyst√®mes en quelques cat√©gories de biomes occulte la grande diversit√© des diff√©rents √©cosyst√®mes qui les composent. Par exemple, la v√©g√©tation du d√©sert est tr√®s variable : les cactus saguaros et autres plantes du d√©sert de Sonoran, aux √Čtats-Unis, sont relativement abondants par rapport au d√©sert rocheux et d√©sol√© de Boa Vista, une √ģle au large des c√ītes de l’Afrique de l’Ouest.

Qui sont les écologistes ?

L’objectif premier des √©cologistes est d’am√©liorer leur compr√©hension des processus de vie, des adaptations et des habitats, des interactions et de la biodiversit√© des organismes. L’objectif principal de l’√©cologiste est de comprendre la r√©partition des facteurs biotiques et abiotiques des √™tres vivants dans l’environnement. Les facteurs biotiques et abiotiques comprennent les facteurs vivants et non vivants et leur interaction avec l’environnement.

 

Les √©cologistes √©tudient donc les relations entre les organismes et les habitats de tailles tr√®s diff√©rentes, allant de l’√©tude des bact√©ries microscopiques qui se d√©veloppent dans un aquarium aux interactions complexes entre les milliers de communaut√©s v√©g√©tales, animales et autres que l’on trouve dans un d√©sert. Les √©cologistes √©tudient √©galement de nombreux types d’environnements. Par exemple, les √©cologistes peuvent √©tudier les microbes vivant dans le sol sous vos pieds ou les animaux et les plantes dans une for√™t tropicale ou dans l’oc√©an.¬†

ecologie

Le r√īle de l'Ecologie dans nos vies

Les nombreuses sp√©cialit√©s de l’√©cologie, telles que l’√©cologie humaine, l’√©cologie v√©g√©tale, l’√©cologie animale, l’√©cologie politique ou encore l’√©cologie industrielle,¬† nous fournissent des informations pour mieux comprendre le monde qui nous entoure. Ces informations peuvent √©galement nous aider √† am√©liorer notre environnement, √† g√©rer nos ressources naturelles et √† prot√©ger la sant√© humaine.

 

On peut par exemple cultiver nos propres fruits et l√©gumes, utiliser des produits de beaut√© bio, construire des maisons √©cologiques ou encore d’utiliser des boutiques z√©ros d√©chets qui permettront de nuire le moins possible √† notre environnement et ainsi diminuer le notre pollution plastique.¬†

 

Les exemples sur ce site illustrent quelques-unes des fa√ßons dont les connaissances √©cologiques ont influenc√© positivement notre vie et qui aideront √† notre transition √©cologique totale. Elle devra commencer par des transitions √©nerg√©tiques √† grande √©chelle tout comme des transitions √† taille humaine. Celles-ci pourront se faire en utilisant des mat√©riaux diff√©rents de la vie quotidienne (moins polluant et peut √™tre moins co√Ľteux), tout comme avoir des moteurs de soci√©t√© comme le sport qui encouragerait √† entretenir de nouveaux courants de savoir-vivre avec l’√©cologie.

Comment être plus respectueux de l'Environnement ?

Nous avons beaucoup entendu parler du changement climatique ces derni√®res ann√©es, et les faits ne sont pas tr√®s r√©jouissants. Les faits montrent qu’√† cause de l’activit√© humaine, les temp√©ratures mondiales augmentent √† un niveau qui n’est plus viable pour que l’environnement puisse perdurer. Il devient de plus en plus important d’√™tre respectueux de l’environnement ou de la nature en s’ouvrant sur l’√©cologie. Vous pouvez voir le terme utilis√© dans toutes les publications, des offres d’emploi aux profils de rencontre, en passant par les annonces de maisons et de r√©sidences de vacances.

 

√ätre respectueux de l’environnement va bien au-del√† du simple fait d’√©teindre les lumi√®res lorsque vous quittez une pi√®ce ou de trier vos d√©chets pour les recycler. Etre dans l’√©cologie c’est savoir changer la raison d’√™tre de votre mode de vie. Les produits respectueux de l’environnement favorisent un mode de vie √©cologique qui contribue √† √©conomiser l’√©nergie et √† pr√©venir la pollution de l’air, de l’eau et du bruit. Ils sont b√©n√©fiques pour l’environnement et pr√©viennent √©galement la d√©t√©rioration de la sant√© humaine.

 

C’est donc √ßa √™tre un peu plus √©cologique. C’est √™tre responsable chacun √† son √©chelle, du respect de l’environnement qui nous entoure. C’est un vrai travail collectif qui se fera sur le long terme. Et √† l’√©chelle plan√©taire il manque encore cette conscience √©cologique qui manque cruellement.¬† C’est aussi ce qu’on appelle le d√©veloppement durable.

Santé Globale

Qui sommes-nous ?
Nous contacter
Politique de confidentialité