Qu'est-ce que le Rooibos ?

Le rooibos (prononcer “roy-boss”), vieux de 300 ans, n’est qu’un bĂ©bĂ© comparĂ© Ă  la plante Camellia sinensis, vieille de plus de 1000 ans, qui produit ce que nous connaissons sous le nom de thĂ© noir, vert ou encore thĂ© blanc. Le rooibos est une herbe originaire d’Afrique du Sud qui n’est pas totalement un vrai “thĂ©”. Il s’agit plutĂ´t d’une plante qui, une fois rĂ©coltĂ©e et sĂ©chĂ©e, peut ĂŞtre transformĂ©e en une infusion brune-rougeâtre appelĂ©e “thĂ© rouge africain” ou “thĂ© de la brousse rouge” par l’industrie du thĂ©. Il est dĂ©rivĂ© du “buisson rouge” car les feuilles de l’arbuste deviennent rouges Ă  la fin de sa vie. AppelĂ© Ă  tort “thĂ© rouge” parce que le premier Rooibos cultivĂ© et commercialisĂ© Ă©tait surnommĂ© “Rooitea” mais il ne contient rien du thĂ© et ne contient pas de thĂ©ine (vous pouvez donc le consommer sans modĂ©ration).

 

Propriété de la famille des légumineuses, qui comprend les lentilles, les pois, les haricots et les fèves, le rooibos est une plante qui pousse dans la partie nord de l’Afrique du Sud, non loin du Cap, et qui a été adoptée comme boisson nationale par les habitants. Le rooibos a été adopté par les Bushman (ou Khoisan) il y a 300 ans pour l’infusion, mais la culture et la commercialisation n’ont vraiment commencé qu’au début des années 1930.

Plusieurs types de Thé

Le Thé vert

Le Thé blanc

Le Thé noir

Le Oolong

La Camomille

Le Tilleul

La lavande

La Lavande

L'origine du Rooibos

Alors que les premiers colons nĂ©erlandais d’Afrique du Sud, buveurs de thĂ©, ont popularisĂ© l’infusion de rooibos dans les annĂ©es 1700 comme alternative au thĂ© noir importĂ©, plus cher, de l’Ă©poque, le rooibos en tant que culture commerciale de thĂ© n’a pas Ă©voluĂ© avant les annĂ©es 1930. Cette jeune plante productrice de tisanes, en plein essor, continue d’Ă©voluer. Ă€ la fin des annĂ©es 1990, le rooibos vert a Ă©tĂ© crĂ©Ă©, qui est une version moins oxydĂ©e du rooibos rouge, plus reconnaissable. Et au dĂ©but des annĂ©es 2000, l’industrie a mis au point du rooibos en poudre pour la cuisine, du rooibos concentrĂ© pour une boisson “expresso” semblable au thĂ©, et un extrait de rooibos Ă  utiliser comme arĂ´me alimentaire et comme additif pour les produits cosmĂ©tiques.

 

Le rooibos est unique car il est originaire de la rĂ©gion montagneuse du Cederberg en Afrique du Sud (juste au nord du Cap), oĂą il prospère encore aujourd’hui. Le Cederberg est l’une des rĂ©gions les plus bio-diversifiĂ©es du pays. Il abrite une zone de faune protĂ©gĂ©e inscrite au patrimoine mondial, des formations de grès vieilles de 500 millions d’annĂ©es et un hĂ©ritage d’art rupestre vieux de 6000 ans laissĂ© par le peuple San, ou Bushmen, qui a habitĂ© la rĂ©gion Ă  l’origine.

 

Depuis des centaines d’annĂ©es, les habitants rĂ©coltent et brassent les rooibos qui poussent naturellement dans la rĂ©gion du Cederberg. Alors que les agriculteurs continuent de rĂ©colter les rooibos sauvages de cette rĂ©gion, une partie des rooibos cultivĂ©s commercialement a Ă©tĂ© transplantĂ©e dans d’autres rĂ©gions d’Afrique du Sud. En fait, l’Afrique du Sud est le seul pays au monde Ă  produire du rooibos, avec plus de 450 producteurs qui produisent jusqu’Ă  15 000 tonnes de rooibos par an. Environ 7 000 tonnes de rooibos d’Afrique du Sud sont exportĂ©es vers plus de 30 pays dans le monde entier. L’Allemagne, les Pays-Bas, le Japon, le Royaume-Uni et les États-Unis sont les principaux importateurs de cette plante.

 

Le rooibos, Aspalathus linearis, fait partie de la famille des lĂ©gumineuses qui poussent dans les rĂ©gions montagneuses sèches oĂą les prĂ©cipitations sont importantes. La description du rooibos linearis provient de sa structure de croissance linĂ©aire, qui crĂ©e de longues feuilles en forme d’aiguilles. La plante fleurit au dĂ©but du printemps avec des fleurs de couleur jaune. Chaque fleur produit une lĂ©gumineuse avec une seule graine Ă  l’intĂ©rieur qui sort Ă  maturitĂ© et atterrit sur le sol sec autour de la plante. Les premiers cueilleurs de rooibos sauvages ont dĂ©couvert que les fourmis rĂ©coltaient ces graines.

 

Ils chassaient donc gĂ©nĂ©ralement les fourmilières pour trouver les graines nĂ©cessaires au repeuplement des plantes de rooibos. Aujourd’hui, les agriculteurs tamisent le sol sablonneux autour du rooibos afin de rĂ©colter les graines fraĂ®ches qui permettent de dĂ©marrer les nouvelles cultures chaque printemps. Le rooibos met environ 18 mois pour passer de la phase de semis Ă  celle de la rĂ©colte, et il est gĂ©nĂ©ralement rĂ©coltĂ© pendant les mois d’Ă©tĂ© en Afrique du Sud.

Rooibos

Les effets bénéfiques du Rooibos

Comme c’est une tisane, le thĂ© rooibos ne contient pas de cafĂ©ine. Contrairement au thĂ© vert et au thĂ© noir, il ne contient pas non plus de tanins, qui peuvent ĂŞtre amers. Bien qu’il ait peu de valeur nutritive, le thĂ© rooibos est riche en antioxydants, ce qui peut ĂŞtre bĂ©nĂ©fique pour la santĂ©.

 

Effets anti-inflammatoires

Les antioxydants du thĂ© rooibos sont des polyphĂ©nols, des composĂ©s chimiques qui permettent aux plantes de lutter contre le stress. Lorsque les gens consomment des aliments riches en polyphĂ©nols, ils sont moins susceptibles de souffrir d’inflammation. L’inflammation chronique a Ă©tĂ© liĂ©e Ă  un risque plus Ă©levĂ© de cancer, de maladies cardiaques et de nombreuses autres affections.

 

Lutte contre le diabète

Les chercheurs s’intĂ©ressent particulièrement Ă  l’aspalathine, un antioxydant prĂ©sent dans le rooibos qui pourrait avoir la capacitĂ© de faire baisser le taux de sucre dans le sang. Dans les Ă©tudes en laboratoire et sur les animaux, l’aspalathine a agi comme un antidiabĂ©tique. Des Ă©tudes sur l’homme pourraient vĂ©rifier que l’aspalathine fonctionne de manière similaire dans le corps, mais des recherches supplĂ©mentaires sont nĂ©cessaires. Il est important de noter que la fermentation utilisĂ©e dans la fabrication du thĂ© rooibos rouge typique dĂ©truit une grande partie de l’aspalathine. Ceux qui veulent profiter de tout effet antidiabĂ©tique potentiel devraient boire du rooibos vert.

 

ContrĂ´le de la pression sanguine

Les mĂ©decins prescrivent souvent des mĂ©dicaments appelĂ©s inhibiteurs de l’ECA pour dĂ©tendre les vaisseaux sanguins et rĂ©duire la pression artĂ©rielle. Certaines substances vĂ©gĂ©tales agissent comme des inhibiteurs naturels de l’ECA. Dans une Ă©tude, le thĂ© vert et le thĂ© rooibos ont tous deux agi comme inhibiteurs de l’ECA chez les participants Ă  l’Ă©tude. L’Ă©tude Ă©tait de petite envergure, et des recherches supplĂ©mentaires sont donc nĂ©cessaires pour confirmer l’effet. Si vous prenez des mĂ©dicaments contre l’hypertension, ne les arrĂŞtez jamais sans l’accord de votre mĂ©decin.

Le thé Rooibos : une boisson déthéinée idéale ! - Rue du Bien-être

La fabrication du Rooibos

Sylvain, Yasmine ont pu assister en direct à toutes les étapes de fabrication du Rooibos lors d’un précédent voyage en Afrique du Sud, qui est illustré par les photos suivantes.

 

Étape 1 : La Récolte

Elle est récoltée à l’aide d’une faucille. Ils sont cueillis par les Bushman (ou Khoisan), la première ethnie de “chasseurs-cueilleurs” qui portent fièrement le Rooibos en héritage. Les trois premiers mois de l’année, qui correspondent à la saison estivale, sont la période de forte récolte.
 

Étape 2 : Le Broyage

Lorsque la récolte est terminée, le Rooibos est écrasé dans une machine de récolte à grande vitesse.
 

Étape 3 : Le Processus d’oxydation

Les feuilles de Rooibos sont entassées et exposées au soleil. Ensuite, elles sont humidifiées au jet d’eau par un tracteur dont les roues sont lavées et mouillées, afin qu’il s’oxyde et développe tous ses arômes.
 

Étape 4 : Le Processus de séchage

Jusqu’à 24 heures au soleil, le Rooibos est régulièrement remué avec un gros bâton de bambou pour enlever le plus de feuilles possible.

Les avantages du Rooibos

De nombreuses vertus sont attribuées au Rooibos qui agit sur différentes affections. En plus d’être gourmand, le Rooibos :

 

  • Riche en antioxydants et lutte ainsi contre le vieillissement cellulaire.
  • Facilite la digestion
  • Combattre les troubles du sommeil
  • Apaise les inflammations et les allergies
Bien que l’efficacité du Rooibos pour tous ces avantages n’ait pas été démontrée scientifiquement à ce jour, des études sont actuellement en cours. Le but de ces études est de révéler le véritable rôle que des antioxydants spécifiques peuvent jouer dans le Rooibos.
 

Les saveurs du Rooibos

Il possède une note aromatique naturelle qui le rend facilement identifiable. Cependant, selon son terroir, ses notes peuvent varier en fonction des fruits rouges, du cacao et du citron. Bien que son identité gustative soit facilement reconnaissable, le Rooibos se décline en de nombreuses saveurs possibles telles que la bergamote, la pomme, le gingembre, la cerise, entre autres.
 
Avec ses couleurs chaudes, le Rooibos est une boisson préférée en automne, en raison de ses tons orange et marron qui évoquent la couleur changeante des feuilles. Il est totalement exempt de tanins (puisqu’il ne contient pas de théine), il est également très peu astringent et son goût légèrement sucré en fait une excellente base pour les mélanges aromatisés.

Préparation du Rooibos

Le rooibos est rĂ©coltĂ© et traitĂ© de la mĂŞme manière que le thĂ©ier Camillia sinensis. Une fois rĂ©coltĂ©, le rooibos est coupĂ© Ă  la main et ses tiges et feuilles sont liĂ©es en bottes. Les fagots sont triĂ©s, puis coupĂ©s ou meurtris pour favoriser l’oxydation. L’oxydation, ou l’exposition Ă  l’oxygène, fait ressortir les huiles essentielles de la plante et aide les feuilles Ă  dĂ©velopper leur couleur et leur saveur riches. Plus le rooibos est oxydĂ©, plus sa couleur est rouge et plus il devient doux et riche en saveur. C’est la version que nous connaissons sous le nom de rooibos rouge. Un rooibos moins oxydĂ© est cuit Ă  la vapeur et sĂ©chĂ© immĂ©diatement au lieu d’ĂŞtre oxydĂ©, de sorte qu’il reste lĂ©gèrement vert et conserve une saveur herbacĂ©e et minĂ©rale. Cette version moins oxydĂ©e est appelĂ©e rooibos vert.

 

Le rooibos est également classé comme le thé de la plante Camellia sinensis, où le classement dépend du rapport entre la teneur en feuilles et en tiges. Les grades supérieurs de rooibos contiennent plus de feuilles savoureuses et moins de tige et de poussière.

 

  • Utilisez de l’eau fraĂ®che, pure et filtrĂ©e Ă  froid. L’eau de source est la meilleure.

 

  • Le rooibos Ă  feuilles mobiles de bonne qualitĂ© peut gĂ©nĂ©ralement ĂŞtre infusĂ© plusieurs fois.

 

  • Si votre rooibos est accompagnĂ© de recommandations spĂ©cifiques pour le brassage, utilisez-les. Mais il est prĂ©fĂ©rable d’utiliser environ 2 grammes de feuilles de rooibos par tasse d’eau de 8 onces.

 

  • Le rooibos est gĂ©nĂ©ralement infusĂ© dans de l’eau juste bouillie Ă  une tempĂ©rature similaire Ă  celle d’un thĂ© noir ou d’une infusion de plantes, soit environ 200 Ă  212 degrĂ©s.

 

  • Si vous n’avez pas de bouilloire Ă©lectrique avec contrĂ´le de la tempĂ©rature, rappelez-vous qu’au niveau de la mer, l’eau mijote Ă  190 degrĂ©s et bout Ă  212 degrĂ©s. La tempĂ©rature d’Ă©bullition baisse d’environ un degrĂ© pour chaque 100 pieds d’augmentation d’altitude.

 

  • Couvrez votre rooibos pendant qu’il infuse pour garder toute la chaleur dans le rĂ©cipient de trempage.

 

  • GoĂ»tez le rooibos infusĂ© après le temps d’infusion recommandĂ© (nous infusons notre Teatulia rooibos pendant 4 Ă  5 minutes) et dĂ©cidez ensuite si vous souhaitez qu’il dure un peu plus longtemps. Contrairement Ă  un thĂ© noir ou vert traditionnel, le rooibos ne sera pas plus astringent et amer plus longtemps il est infusĂ© dans de l’eau chaude ; il sera juste plus fort et plus savoureux.

 

  • Le rooibos est agrĂ©able en soi, mais tout comme un thĂ© noir traditionnel, le rooibos se dĂ©guste souvent avec du lait ou de la crème et un peu d’Ă©dulcorant. De nombreuses sociĂ©tĂ©s de thĂ© utilisent le rooibos comme base pour des mĂ©langes de thĂ© aromatisĂ© avec des Ă©pices complĂ©mentaires comme la vanille, le chocolat ou les agrumes.

Santé Globale

Qui sommes-nous ?
Nous contacter
Politique de confidentialité