Qu'est-ce que le Oolong ?

Un type de thé particulier est le thé oolong, également connu sous le nom de thé semi-fermenté, partiellement oxydé et wu long, qui a un goût particulier et une belle couleur bleu-noir envoûtante. 

 

Bien que son nom signifie littéralement “dragon noir” en association avec sa couleur, selon la légende, sa création est le résultat d’un oubli : ” un fermier chinois, Wu Liang, était en train de cueillir ses feuilles de thé quand il a vu un cerf. Ne voulant pas rater l’occasion de mettre de la viande sur sa table ce soir-là, ce fermier a décidé d’abandonner sa récolte pour chasser l’animal. Dès qu’il eut fini, il se dépêcha de préparer le gibier et de le faire cuire, oubliant simplement les feuilles de thé. Ce n’est que quelques jours plus tard qu’il se souvint de sa précieuse récolte. En courant, priant pour que les feuilles soient encore bonnes et qu’elles n’aient pas disparu, il découvrit qu’elles avaient pris une couleur bleu foncé, presque noire. Intrigué et n’ayant pas le cœur de jeter sa récolte, il décida de les rôtir et de les brasser quand même. Il fut conquis par la douceur de sa boisson et les arômes qui en émanaient. Il se précipita donc chez son voisin pour lui parler de son invention. En peu de temps, le nouveau thé a fait le tour de la province et, par le bouche à oreille, le thé de Wu Liang est devenu wu long”.

 

Le Oolong n’est ni un thĂ© noir ni un thĂ© vert ; il appartient Ă  sa propre catĂ©gorie de thĂ©. Pourtant, un oolong peut se retrouver avec plus de caractĂ©ristiques de thĂ© noir ou plus de caractĂ©ristiques de thĂ© vert selon la direction que prend le maĂ®tre de thĂ© dans la transformation du thĂ©. 

 

Oxydation

On laisse le thĂ© noir s’oxyder complètement pendant la transformation, ce qui donne aux feuilles de thĂ© leur couleur foncĂ©e et leur riche arĂ´me maltĂ© qui font leur rĂ©putation. Le thĂ© vert est Ă  peine oxydĂ©, de sorte que les feuilles conservent une partie de leur couleur verte d’origine et de leur arĂ´me de cueillette. Le thĂ© Oolong se situe quelque part entre les deux et est souvent dĂ©crit comme un thĂ© partiellement oxydĂ©. Mais les niveaux d’oxydation du oolong peuvent varier de 8 Ă  80 % selon le style de production du maĂ®tre de thĂ©. C’est pourquoi le profil de saveur de certains oolongs peut pencher davantage vers un thĂ© vert frais (moins oxydĂ©) et d’autres vers un thĂ© noir maltĂ© (plus oxydĂ©). La plus grande diffĂ©rence entre le thĂ© oolong et les thĂ©s noirs ou verts ? L’oxydation et la forme.

 

La forme

Les thĂ©s Oolong sont traditionnellement roulĂ©s, tordus ou enroulĂ©s en boules serrĂ©es ou en brins fins. Ces techniques de façonnage artisanales dĂ©pendent des traditions du maĂ®tre de thĂ© qui fait le thĂ©. Le roulage est un aspect important de la transformation du oolong qui modifie l’apparence, la couleur et l’arĂ´me des feuilles de thĂ© finales. En fonction de la manière et du moment oĂą les feuilles sont roulĂ©es pendant le traitement, le maĂ®tre de thĂ© peut modifier subtilement toute la direction de la saveur finale du thĂ©.

Plusieurs types de Thé

Le Thé vert

Le Thé blanc

Le Thé noir

Le Rooibos

La Camomille

Le Tilleul

La lavande

La Lavande

L'origine du Oolong

Oolong reprĂ©sente une vĂ©ritable maĂ®trise artisanale de la transformation du thĂ©. L’apparence, la forme et la saveur d’un thĂ© oolong peuvent varier Ă©normĂ©ment selon la rĂ©gion oĂą il est cultivĂ© et la façon dont il est transformĂ©. Les origines du Oolong sont revendiquĂ©es en Chine et Ă  Taiwan et le thĂ© est encore très vĂ©nĂ©rĂ© dans ces deux pays aujourd’hui.

 

Une histoire raconte que les Chinois ont donnĂ© le nom de “wulong” ou “dragon noir” aux grandes feuilles de thĂ© sombres, qui Ă©taient fortement oxydĂ©es et torsadĂ©es en des formes qui ressemblaient au mystique dragon chinois. Une autre histoire raconte l’histoire d’un cultivateur de thĂ© nommĂ© Wu Liang (plus tard abrĂ©gĂ© en Wulong) qui a dĂ©couvert le style de thĂ© oolong par accident. Le cultivateur Ă©tait distrait après une longue journĂ©e de cueillette du thĂ© et, en retournant Ă  ses feuilles de thĂ© flĂ©tries, il a dĂ©couvert qu’elles avaient dĂ©jĂ  commencĂ© Ă  s’oxyder. Quelle que soit l’histoire que vous croyez, il est vrai que les oolongs chinois les plus cĂ©lèbres sont cultivĂ©s dans les rĂ©gions de haute montagne, sur un terrain rocheux et par temps frais. C’est la gĂ©ographie unique et l’environnement difficile qui donnent Ă  ces oolongs la riche saveur qui fait leur renommĂ©e.

 

Les oolongs les plus cĂ©lèbres de TaĂŻwan sont traditionnellement moins oxydĂ©s (10 Ă  40 %) et ont donc tendance Ă  ĂŞtre plus verts et plus lĂ©gers que les oolongs chinois. Les styles de oolongs produits Ă  travers le pays varient tout autant que les styles de vin qui proviennent de France. Certains oolongs sont roulĂ©s en petites boules serrĂ©es, tandis que d’autres sont tordus en longs brins feuillus. Certains poussent dans des montagnes isolĂ©es couvertes de brume, tandis que d’autres prospèrent dans les contreforts tempĂ©rĂ©s des forĂŞts de bambou. Certains sont cueillis au printemps pour leur donner une saveur herbacĂ©e et fleurie, tandis que d’autres sont cueillis en hiver et grillĂ©s pour leur donner une saveur boisĂ©e et chaleureuse.

 

Si les plus cĂ©lèbres oolongs sont originaires de Chine et de TaĂŻwan, diffĂ©rents styles d’oolongs sont aujourd’hui fabriquĂ©s dans d’autres parties du monde. L’Inde, le Sri Lanka, le Japon, la ThaĂŻlande et la Nouvelle-ZĂ©lande ne sont que quelques-uns des pays qui produisent certains des thĂ©s oolongs du monde.

oolong

Les effets bénéfiques du Oolong

Le oolong présente de nombreux avantages pour la santé si nous commençons à le boire :

 

1. Il stimule le métabolisme, ce qui entraîne une perte de poids.

Le thĂ© Oolong vous aide Ă  brĂ»ler les graisses plus rapidement en augmentant votre mĂ©tabolisme jusqu’Ă  deux heures après l’avoir bu. Le thĂ© Oolong contient Ă©galement des polyphĂ©nols capables de bloquer les enzymes qui construisent la graisse. Cela signifie que vous pouvez perdre du poids avec le thĂ© Oolong, tant que vous ne le chargez pas de sucre raffinĂ© et d’Ă©dulcorants artificiels. Si vos goĂ»ts penchent vers le thĂ© sucrĂ©, pensez Ă  utiliser une petite quantitĂ© de miel brut, de sirop d’Ă©rable, de stĂ©via ou d’agave, qui sont tous des sucres Ă  faible indice glycĂ©mique.

 

2. Réduit le cholestérol
Le oolong est connu pour rĂ©duire le taux de cholestĂ©rol et favoriser la santĂ© cardiaque. Comme le thĂ© Oolong est semi-oxydĂ©, il produit une molĂ©cule de polyphĂ©nol de taille parfaite qui est capable d’activer l’enzyme lipase, connue pour dissoudre la graisse corporelle.

 

3. Augmente la vigilance mentale
Cette tasse chaude curative est connue pour revitaliser votre vigilance et vos performances mentales, naturellement, car elle contient de la caféine. Faites attention si vous êtes sensible à la caféine et limitez votre consommation à une tasse légèrement infusée par jour, ou faites-vous plaisir plusieurs fois par semaine.

 

4. Aide Ă  la digestion
Le Oolong peut aider Ă  la digestion pour ceux qui ne sont pas sensibles Ă  la cafĂ©ine. Le thĂ© alcalinise le tube digestif, rĂ©duisant l’inflammation chez les personnes souffrant de reflux acide et d’ulcères. Comme il est lĂ©gèrement antiseptique, le thĂ© Oolong peut Ă©liminer les mauvaises bactĂ©ries de votre ventre. Son goĂ»t calme et doux peut apaiser l’estomac lorsqu’il est consommĂ© chaud.

 

5. Favorise la santé des cheveux
En raison de sa teneur Ă©levĂ©e en antioxydants, le thĂ© oolong peut prĂ©venir la chute des cheveux si vous faites un rinçage au thĂ© des feuilles. En outre, vos cheveux seront plus Ă©pais et plus brillants. Le thĂ© Oolong adoucit et donne de l’Ă©clat Ă  vos cheveux.

 

6. AmĂ©liore l’Ă©tat de votre peau
L’eczĂ©ma est souvent associĂ© Ă  des allergies ou Ă  des sensibilitĂ©s. Le thĂ© Oolong est capable de supprimer ces rĂ©actions allergiques car il combat les radicaux libres, une propriĂ©tĂ© curative d’un antioxydant. De plus, les antioxydants contenus dans le oolong sont essentiels pour une peau jeune et Ă©clatante. Boire du oolong peut considĂ©rablement ralentir le processus de vieillissement, c’est donc un excellent outil anti-âge.

 

7. Stabilise le taux de sucre dans le sang
Lorsque vous ĂŞtes atteint de diabète de type 2, votre taux de glycĂ©mie est Ă©levĂ©. Des Ă©tudes ont montrĂ© que les personnes souffrant de diabète pourraient tirer profit de la consommation d’oolong qui, selon des Ă©tudes, a fait baisser le taux de glucose dans le sang Ă  un niveau sain. Les antioxydants contenus dans le oolong, qui provient des polyphĂ©nols, font des merveilles pour le mĂ©tabolisme du sucre.

 

8. Prévenir la carie dentaire
Le oolong et le thĂ© vert protègent tous deux les dents contre l’acide produit par certaines bactĂ©ries. La production d’acide et la croissance des bactĂ©ries sont toutes deux inhibĂ©es par le thĂ© oolong, ce qui signifie qu’il est efficace pour prĂ©venir la carie dentaire et l’accumulation de plaque dentaire.

 

9. PrĂ©vient l’ostĂ©oporose et forme des os solides
Le oolong peut protĂ©ger vos os et prĂ©venir l’ostĂ©oporose. Les personnes qui boivent rĂ©gulièrement du thĂ© Oolong sont moins susceptibles de perdre leur densitĂ© minĂ©rale osseuse, ce qui aide Ă  retenir les minĂ©raux des aliments sains consommĂ©s. Il a Ă©tĂ© dĂ©couvert que le oolong contient du magnĂ©sium et du calcium dans ses feuilles.

 

10. Renforce le système immunitaire
Connu pour ses propriétés anticancéreuses, le thé oolong aide à maintenir un système immunitaire sain. Les flavonoïdes antioxydants présents dans le thé préviennent les dommages cellulaires. La production de protéines antibactériennes est beaucoup plus élevée chez les personnes qui boivent du thé oolong, ce qui indique une forte réponse immunitaire lors de la lutte contre les infections.

Le thé Oolong aiderait à stopper le développement des tumeurs au sein - Medisite vidéos

La fabrication du Oolong

Qu’est-ce que sa couleur a de si particulier ? La couleur du oolong provient de son processus de fabrication. Le phénomène d’oxydation (chaque plante, une fois cueillie, va se faner et s’oxyder) n’est ni arrêté dès le début comme c’est le cas pour le thé vert, ni achevé comme pour le thé noir. Dans le cas du oolong, on laisse le thé s’oxyder entre 10 et 70%. Cependant, quel que soit le degré d’oxydation, il suit toujours les mêmes étapes de fabrication.

 

Étape 1

Le flĂ©trissage : après la rĂ©colte des feuilles de thĂ© (la rĂ©colte se fait gĂ©nĂ©ralement deux fois par an : en hiver et au printemps), les feuilles sont laissĂ©es Ă  flĂ©trir au soleil pendant quelques heures avant d’ĂŞtre refroidies Ă  l’ombre. Cette opĂ©ration, qui est rĂ©pĂ©tĂ©e deux fois, permet Ă  la feuille de se ramollir et Ă  l’oxydation de se poursuivre.

 

Étape 2

La sudation : c’est l’Ă©tape qui va donner le degrĂ© d’oxydation. Une fois le thĂ© placĂ© dans une pièce chauffĂ©e entre 22 et 25° et avec un taux d’humiditĂ© de 85%, les feuilles sont remuĂ©es constamment sous une pression croissante. Objectif ? LibĂ©rer l’eau en faisant littĂ©ralement transpirer la plante et permettre l’expression des arĂ´mes.

 

Étape 3

TorrĂ©faction : Le but de la torrĂ©faction est d’arrĂŞter le processus enzymatique d’oxydation.

 

Étape 4

Comment elle est séchée et emballée : Après ces quatre étapes, le thé est séché et emballé soit individuellement, soit en vrac.

 

Étape 5

Roulage : c’est lĂ  que la feuille prend sa forme, souvent juste froissĂ©e et parfois roulĂ©e en grosses perles (dong ding).

Préparation du Oolong

Comme les niveaux d’oxydation et les techniques de transformation des thĂ©s oolong varient Ă©normĂ©ment, de nombreux thĂ©s oolong ont des tempĂ©ratures de brassage et des temps de trempage idĂ©aux diffĂ©rents. Bien qu’il soit prĂ©fĂ©rable de demander Ă  votre vendeur de thĂ© des instructions d’infusion spĂ©cifiques au thĂ© que vous avez achetĂ©, voici quelques conseils gĂ©nĂ©raux sur l’infusion du thĂ© oolong :

 

  • Utilisez de l’eau fraĂ®che, pure et filtrĂ©e Ă  froid. L’eau de source est la meilleure.

 

  • Comme les styles de oolongs varient beaucoup, la tempĂ©rature et la durĂ©e de trempage peuvent Ă©galement varier. En gĂ©nĂ©ral, les oolongs sont infusĂ©s entre 180 et 200 degrĂ©s pendant 60 secondes Ă  3 minutes.

 

  • Si vous n’avez pas de bouilloire Ă©lectrique avec contrĂ´le de la tempĂ©rature, rappelez-vous qu’au niveau de la mer, l’eau mijote Ă  190 degrĂ©s et bout Ă  212 degrĂ©s. La tempĂ©rature d’Ă©bullition baisse d’environ un degrĂ© pour chaque 100 pieds d’augmentation d’altitude.

 

  • La plupart des thĂ©s oolong sont conçus pour infuser plusieurs fois. Chaque trempage dĂ©ploie un peu plus les feuilles roulĂ©es ou tordues, rĂ©vĂ©lant encore plus de couches du profil de saveur prĂ©vu par le maĂ®tre de thĂ© qui a crĂ©Ă© le thĂ©. Il n’est pas rare d’obtenir 3 Ă  5 infusions d’un oolong de haute qualitĂ©.

 

  • Évitez de trop tremper votre thĂ© oolong. De nombreux oolongs sont conçus pour avoir le meilleur goĂ»t avec plusieurs infusions courtes. GoĂ»tez votre thĂ© après le temps d’infusion recommandĂ© et dĂ©cidez ensuite si vous souhaitez qu’il infuse un peu plus longtemps.

 

  • Si votre thĂ© oolong est accompagnĂ© de recommandations spĂ©cifiques pour l’infusion, utilisez-les. Mais il est prĂ©fĂ©rable d’utiliser environ 2 grammes de feuilles de thĂ© en vrac par tasse d’eau de 8 onces.

 

  • Couvrez votre thĂ© oolong pendant qu’il infuse pour conserver toute la chaleur dans le rĂ©cipient d’infusion.

 

  • Les producteurs de thĂ© passent beaucoup de temps Ă  maĂ®triser l’art du thĂ© oolong. Pour apprĂ©cier au mieux les saveurs artisanales d’un thĂ© oolong, essayez de le dĂ©guster nature, sans additifs comme le lait ou le sucre.

Santé Globale

Qui sommes-nous ?
Nous contacter
Politique de confidentialité