Utiliser sa colère

Notre corps Ă©motionnel est un espace fluide entre notre corps physique et mental. Bien souvent nous avons appris Ă  ne pas Ă©couter nos Ă©motions, Ă  les nier et les rĂ©primer. S’il est juste d’apprendre Ă  maĂ®triser se Ă©motions il est important d’y avoir accès ! Que faire avec la colère ?

3 modes d’action s’offrent Ă  nous.

 

Mode coup de poing dans la gueule

La colère est en gĂ©nĂ©ral dĂ©clenchĂ©e par un Ă©vĂ©nement faisant intervenir une personne. Pour les personnalitĂ©s extraverties le reflex pulsionnel sera de diriger la colère contre l’autre de manière agressive. Notons que la violence jetĂ©e sur l’autre nous revient inĂ©vitablement… Pathologie liĂ©e : hypertension artĂ©rielle

 

Mode coup de poing dans son propre ventre 

Nous sommes aussi parfois en colère envers nous mĂŞme et la retournons contre nous sous forme d’aigreur et de jugements sĂ©vères. Les personnalitĂ©s plus introverties pourront agir de mĂŞme dans le cas de conflits avec autrui, n’osant pas dire Ă  l’autre le fond de leur pensĂ©e. Notons ici que le silence peut ĂŞtre d’une Ă©gale violence aux mots. C’est l’intention et donc les messages non verbaux qui prĂ©dominent dans toute relation ! La colère intĂ©riorisĂ©e ainsi sera Ă  terme obligatoirement somatisĂ©e par le corps. A long terme cela crĂ©e un terrain propice au cancer dont la signification signe une rĂ©volte intĂ©rieure. Pathologies liĂ©es : douleurs articulaires, Ă  la nuque, ballonnements, insomnie de 3h du matin, angoisses, psoriasis, eczema…

 

Mode coup de poing sur la table 

La voix du juste milieu nĂ©cessite de comprendre l’utilitĂ© de la colère. Lorsqu’elle est justifiĂ©e (il existe aussi des colères parasites masquant le rĂ©el problème et la rĂ©elle Ă©motion…) son expression sert Ă  restaurer la relation en affirmant sa propre vĂ©ritĂ© face Ă  l’autre dont le comportement nous a blessĂ©. Il est important de s’exprimer en respectant l’autre. L’expression de sa colère de manière non violente est possible. En voici un exemple :

“Quand tu … (ne me rĂ©ponds pas aux questions que je te pose) je ressens/ je me sens … (laissĂ©e pour compte)… … car j’ai besoin … (d’informations prĂ©cises pour prendre ma dĂ©cision) aussi je te demande de … (me signifier que tu as bien entendu mes questions et que tu vas y rĂ©pondre).

Pour ĂŞtre dans cette tranquillitĂ© de communication il s’agit de dissoudre la colère en accueillant la dimension du pardon, de l’humour et de la respiration consciente.

Voici 10 conseils pour savoir dompter votre colère !

Garder son sang-froid peut ĂŞtre difficile. Utilisez des conseils simples de gestion de la colère par de la prise d’un temps d’arrĂŞt Ă  l’utilisation des dĂ©clarations du “je” pour garder le contrĂ´le.

Avez-vous des Ă©manations lorsque quelqu’un vous coupe la circulation ? Votre tension artĂ©rielle monte-t-elle en flèche lorsque votre enfant refuse de coopĂ©rer ? La colère est une Ă©motion normale et mĂŞme saine mais il est important de la gĂ©rer de manière positive. Une colère incontrĂ´lĂ©e peut avoir des consĂ©quences nĂ©fastes sur votre santĂ© et vos relations.

 

1. Réfléchissez avant de parler

Dans le feu de l’action, il est facile de dire quelque chose que vous regretterez plus tard. Prenez quelques instants pour rassembler vos pensĂ©es avant de dire quoi que ce soit et laissez les autres personnes impliquĂ©es dans la situation faire de mĂŞme.

 

2. Une fois que vous êtes calme, exprimez votre colère

Dès que vous avez les idées claires, exprimez votre frustration de manière affirmée mais non conflictuelle. Exprimez vos préoccupations et vos besoins de manière claire et directe, sans blesser les autres ni essayer de les contrôler.

 

3. Faites de l’exercice

L’activitĂ© physique peut contribuer Ă  rĂ©duire le stress qui peut vous mettre en colère. Si vous sentez votre colère monter, faites une marche ou une course rapide, ou passez du temps Ă  faire d’autres activitĂ©s physiques agrĂ©ables.

 

4. Prenez un temps d’arrĂŞt

Les temps d’arrĂŞt ne sont pas rĂ©servĂ©s aux enfants. Accordez-vous de courtes pauses Ă  des moments de la journĂ©e qui ont tendance Ă  ĂŞtre stressants. Quelques moments de calme peuvent vous aider Ă  vous sentir mieux prĂ©parĂ© Ă  gĂ©rer ce qui vous attend sans vous Ă©nerver ou vous mettre en colère.

 

5. Identifier les solutions possibles

Au lieu de vous concentrer sur ce qui vous a rendu fou, travaillez Ă  la rĂ©solution du problème en question. La chambre en dĂ©sordre de votre enfant vous rend-elle folle ? Fermez la porte. Votre partenaire est-il en retard pour le dĂ®ner tous les soirs ? PrĂ©voyez de prendre vos repas plus tard dans la soirĂ©e ou acceptez de manger seul quelques fois par semaine. Rappelez-vous que la colère n’arrangera rien et ne fera qu’empirer les choses.

 

6. Tenez-vous en aux dĂ©clarations “Je”.

Pour Ă©viter de critiquer ou de blâmer ce qui ne ferait qu’augmenter la tension utilisez des dĂ©clarations en “Je” pour dĂ©crire le problème. Soyez respectueux et prĂ©cis. Par exemple, dites : “Je suis contrariĂ© que tu aies quittĂ© la table sans proposer de t’aider Ă  faire la vaisselle” au lieu de “Tu ne fais jamais le mĂ©nage”.

 

7. Ne gardez pas de rancune

Le pardon est un outil puissant. Si vous laissez la colère et d’autres sentiments nĂ©gatifs supplanter les sentiments positifs, vous risquez de vous faire avaler par votre propre amertume ou votre sentiment d’injustice. Mais si vous pouvez pardonner Ă  quelqu’un qui vous a mis en colère, vous pourriez Ă  la fois tirer des leçons de la situation et renforcer votre relation.

 

8. Utilisez l’humour pour relâcher la tension

S’Ă©claircir peut aider Ă  dissiper les tensions. Utilisez l’humour pour vous aider Ă  faire face Ă  ce qui vous met en colère et, Ă©ventuellement, Ă  vos attentes irrĂ©alistes quant Ă  la façon dont les choses devraient se passer. Mais Ă©vitez le sarcasme, car il peut blesser et aggraver les choses.

 

9. Pratiquez des techniques de relaxation

Lorsque votre tempĂ©rament s’emballe, mettez Ă  profit vos capacitĂ©s de relaxation. Faites des exercices de respiration profonde, imaginez une scène de dĂ©tente ou rĂ©pĂ©tez un mot ou une phrase calmante, comme “Doucement”. Vous pouvez Ă©galement Ă©couter de la musique, Ă©crire dans un journal ou faire quelques poses de yoga tout ce qu’il faut pour encourager la relaxation.

 

10. Savoir quand demander de l’aide

Apprendre Ă  maĂ®triser la colère est parfois un dĂ©fi pour tout le monde. Demandez de l’aide si votre colère semble incontrĂ´lable, vous pousse Ă  faire des choses que vous regrettez ou blesse votre entourage.

 

A vous maintenant de tester et de vous maîtriser !

Santé Globale

Qui sommes-nous ?
Nous contacter
Politique de confidentialité