Qu'est-ce qu'une Technologie Environnementale ?

Selon les estimations actuelles, 7 milliards de personnes partagent la plan√®te avec le monde naturel, se disputant l’espace et les ressources. Les tentatives visant √† r√©duire les effets n√©gatifs de l’humanit√© sur le monde naturel et l’environnement mondial placent de graves probl√®mes comme le changement climatique en t√™te des priorit√©s politiques de nombreux gouvernements dans le monde. Parall√®lement √† la politique et √† la gouvernance, une nouvelle g√©n√©ration de technologies aide l’humanit√© √† affiner l’√©quilibre d√©licat entre le monde d√©velopp√© et le monde naturel.

 

Les technologies environnementales, √©galement connue sous le nom de technologie “verte” ou “propre”, d√©signe l’application des sciences de l’environnement au d√©veloppement de nouvelles technologies qui visent √† conserver, surveiller ou r√©duire les dommages que l’homme cause r√©guli√®rement √† l’environnement tout en consommant ses ressources. Le d√©veloppement durable est au cŇďur des technologies environnementales, c’est-√†-dire des pratiques adopt√©es qui alimentent le d√©veloppement √©conomique en √©vitant l’√©puisement des ressources naturelles et la poursuite de la pollution.

 

En termes simples, les¬†technologies environnementales visent √† prot√©ger l’environnement. Elles proposent des modes de consommation moins polluants ou durables et offrent souvent de nouveaux moyens d’√©viter l’√©puisement des ressources naturelles. Parmi les exemples les plus marquants, on peut citer l’√©nergie solaire et √©olienne, le dessalement de l’eau (√©limination du sel ou d’autres min√©raux de l’eau sal√©e), les v√©hicules √©lectriques et la pyrolyse (d√©composition thermochimique de la mati√®re organique).

D'autres domaines de l'Environnement

Agriculture

Le Biomimétisme

Les différentes Energies Renouvelables

L'Ecotourisme

Le Transport Vert

Des nouvelles technologies environnementales innovantes

Le gaspillage √©nerg√©tique, la surexploitation des ressources, la p√©nurie d’eau, le changement climatique mondial et la d√©forestation ne sont que quelques-uns des probl√®mes qui, selon les experts, doivent √™tre r√©solus pour que l’humanit√© puisse vivre durablement sur cette plan√®te. D’ici √† 2025, 2,9 milliards de personnes suppl√©mentaires seront confront√©es √† des probl√®mes d’approvisionnement en eau et les besoins √©nerg√©tiques du monde augmenteront de 60 % d’ici √† 2030, selon les USA.

 

Des dizaines de technologies environnementales et innovantes voient le jour chaque ann√©e, dont certaines sont pr√™tes pour la consommation de masse, et beaucoup d’autres en sont au stade du prototype et de la validation (toutes li√©es en d√©finitive par le d√©sir de fournir des outils durables pour notre usage collectif). Voici quelques exemples d’innovations r√©centes susceptibles d’influencer et de fa√ßonner nos futurs processus environnementaux.

Faire du pétrole à partir de n'importe quoi

Tout d√©chet √† base de carbone, des boyaux de dinde aux pneus usag√©s, peut, en ajoutant suffisamment de chaleur et de pression, √™tre transform√© en huile par un processus appel√© polym√©risation. Ce processus est tr√®s similaire √† la fa√ßon dont la nature produit du p√©trole, mais avec cette technologie environnementale, le processus est acc√©l√©r√© de millions d’ann√©es pour obtenir le m√™me sous-produit. Les partisans de cette technologie affirment qu’une tonne de “d√©chets de dinde” permet d’obtenir environ 71 litres de p√©trole.

Enlever le sel de l'eau de mer

Selon les Nations unies, les p√©nuries d’eau toucheront des milliards de personnes d’ici le milieu de ce si√®cle. Le dessalement, qui consiste essentiellement √† retirer le sel et les min√©raux de l’eau de mer, est un moyen de fournir de l’eau potable dans les r√©gions du monde o√Ļ les r√©serves sont limit√©es. Le probl√®me de cette technologie environnementale est qu’elle est co√Ľteuse et consomme beaucoup d’√©nergie. Les scientifiques travaillent √† l’am√©lioration des proc√©d√©s, gr√Ęce auxquels des combustibles peu co√Ľteux peuvent chauffer et faire √©vaporer l’eau avant de la faire passer √† travers des membranes aux pores microscopiques pour en augmenter l’efficacit√©.

Comment filtrer l'eau pour obtenir du sel ? - C'est pas sorcier

La puissance H

L’utilisation de piles √† combustible √† hydrog√®ne a √©t√© pr√©sent√©e comme une alternative non polluante √† l’utilisation de combustibles fossiles. Elles permettent de produire de l’eau en combinant l’hydrog√®ne et l’oxyg√®ne. Ce faisant, elles produisent de l’√©lectricit√©. Le probl√®me des piles √† combustible est d’obtenir l’hydrog√®ne. Des mol√©cules telles que l’eau et l’alcool doivent √™tre trait√©es pour extraire l’hydrog√®ne qui alimentera une pile √† combustible. Certains de ces proc√©d√©s n√©cessitent l’utilisation d’autres sources d’√©nergie, qui annulent alors les avantages de ce combustible “propre”. Plus r√©cemment, les scientifiques ont trouv√© des moyens d’alimenter les ordinateurs portables et les petits appareils avec des piles √† combustible, et certains constructeurs automobiles promettent que bient√īt nous verrons des voitures qui n’√©mettent rien d’autre que de l’eau propre. La promesse d’une “√©conomie de l’hydrog√®ne”. Cependant, ce n’est pas une promesse que tous les experts s’accordent √† penser. Nous y verrons certainement plus clair dans les ann√©es √† venir.

Utiliser les énergies solaires

L’√©nergie du soleil, qui frappe la Terre sous forme de photons, peut √™tre convertie en √©lectricit√© ou en chaleur. Les capteurs solaires se pr√©sentent sous de nombreuses formes diff√©rentes et sont d√©j√† utilis√©s avec succ√®s par des entreprises √©nerg√©tiques et des particuliers. Les deux types de capteurs solaires les plus connus sont les cellules solaires et les capteurs solaires thermiques. Mais les chercheurs repoussent les limites pour convertir plus efficacement cette √©nergie en concentrant l’√©nergie solaire √† l’aide de miroirs et d’antennes paraboliques. Une partie du d√©fi que repr√©sente l’utilisation de l’√©nergie solaire r√©side dans la motivation et les incitations des gouvernements.

 

En janvier, l’√Čtat de Californie a approuv√© un programme complet qui pr√©voit des incitations au d√©veloppement de l’√©nergie solaire. L’Arizona, en revanche, b√©n√©ficie d’un ensoleillement important mais n’a pas fait de l’√©nergie solaire une priorit√©. En fait, dans certaines r√©gions des USA ou bien dans d’autres pays du monde, l’√©nergie solaire n’est pas encourag√©e √† cause de r√®gles esth√©tiques strictes.

energies solaires

Conversion de l'énergie thermique des océans

Le plus grand capteur solaire sur Terre est la masse de nos oc√©ans. Les oc√©ans absorbent suffisamment de chaleur du soleil pour √©galer l’√©nergie thermique contenue dans 250 milliards de barils de p√©trole chaque jour. Des pays comme les √Čtats-Unis consomment environ 7,5 milliards de barils par an. Ces technologies environnementales convertissent l’√©nergie thermique contenue dans les oc√©ans et la transforment en √©lectricit√© en utilisant la diff√©rence de temp√©rature entre la surface de l’eau, qui est chauff√©e, et le froid du fond de l’oc√©an. Cette diff√©rence de temp√©rature permet de faire fonctionner des turbines qui peuvent entra√ģner des g√©n√©rateurs. Le principal d√©faut de cette technologie environnementale est qu’elle n’est pas encore assez efficace pour √™tre utilis√©e comme m√©canisme majeur de production d’√©lectricit√©.

Exploiter les vagues et les marées

Les oc√©ans couvrent plus de 70 % de la surface de la Terre. Les vagues contiennent une abondance d’√©nergie qui pourrait √™tre dirig√©e vers des turbines, qui peuvent ensuite transformer cette puissance m√©canique en √©lectricit√©. L’obstacle √† l’utilisation de cette source d’√©nergie a √©t√© la difficult√© √† l’exploiter. Parfois, les vagues sont trop petites pour g√©n√©rer une puissance suffisante. L’astuce de cette technologie environnementale consiste √† pouvoir stocker l’√©nergie lorsque la puissance m√©canique g√©n√©r√©e est suffisante. L’East River de New York est en train de devenir le banc d’essai de six turbines √† mar√©e, et la d√©pendance du Portugal √† l’√©gard des vagues dans un nouveau projet devrait produire suffisamment d’√©nergie pour plus de 1 500 foyers.

Planter et cultiver sur votre toit

Il est √©tonnant que ce concept attribu√© aux Jardins suspendus de Babylone, l’une des sept merveilles du monde, n’ait pas √©t√© adopt√© plus t√īt dans le monde moderne. La l√©gende veut que les toits, les balcons et les terrasses du palais royal de Babylone aient √©t√© transform√©s en jardins sur ordre du roi pour √©gayer une de ses √©pouses. Les jardins sur les toits aident √† absorber la chaleur, √† r√©duire l’impact du dioxyde de carbone en absorbant le CO2 et en d√©gageant de l’oxyg√®ne, √† absorber les eaux d’orage et √† r√©duire l’utilisation de la climatisation en √©t√©. En fin de compte, cette technique pourrait att√©nuer l’effet d'”√ģlot de chaleur” qui se produit dans les centres urbains. Les papillons et les oiseaux chanteurs pourraient √©galement commencer √† fr√©quenter les toits des jardins urbains et, comme la femme du roi, pourraient m√™me √©gayer les habitants de l’immeuble.

cultiver sur son toit

Laissons les plantes et les microbes nettoyer après nous

La biorestauration utilise des microbes et des plantes pour nettoyer la contamination. On peut citer comme exemple le nettoyage des nitrates dans l’eau contamin√©e √† l’aide de microbes, et l’utilisation de plantes pour absorber l’arsenic du sol contamin√© (comme l’Arabidopsis dans l’image ci-dessus), dans un processus appel√© phytorem√©diation.

 

L’Agence am√©ricaine de protection de l’environnement a utilis√© ce proc√©d√© pour nettoyer plusieurs sites. Souvent, des esp√®ces de plantes indig√®nes peuvent √™tre utilis√©es pour le nettoyage des sites, ce qui est avantageux car, dans la plupart des cas, elles ne n√©cessitent ni pesticides ni arrosage. Dans d’autres cas, les scientifiques essaient de modifier g√©n√©tiquement les plantes pour qu’elles absorbent les contaminants dans leurs racines et les transportent jusqu’aux feuilles pour faciliter la r√©colte.

Enterrer le Co2 dans le sol

Le dioxyde de carbone est le principal gaz √† effet de serre qui contribue au r√©chauffement de la plan√®te. Selon l’Energy Information Administration, d’ici 2030, nous √©mettrons pr√®s de 8 000 millions de tonnes de CO2. Certains experts affirment qu’il est impossible de r√©duire les √©missions de CO2 dans l’atmosph√®re et qu’il suffit de trouver des moyens d’√©liminer ce gaz. Une des m√©thodes propos√©es consiste √† l’injecter dans le sol avant qu’il n’ait la possibilit√© d’atteindre l’atmosph√®re. Une fois que le CO2 est s√©par√© des autres gaz d’√©mission, il peut √™tre enterr√© dans des puits de p√©trole abandonn√©s, des r√©servoirs salins et des roches. Bien que cela semble formidable, les scientifiques ne sont pas s√Ľrs que le gaz inject√© restera sous terre et quels sont les effets √† long terme, et les co√Ľts de s√©paration et d’enfouissement sont encore bien trop √©lev√©s pour consid√©rer cette technologie comme une solution pratique √† court terme.

Rendre le papier obsolète

Imaginez que vous vous recroquevillez sur le canap√© avec le journal du matin et que vous utilisez la m√™me feuille de papier pour lire le dernier roman de votre auteur pr√©f√©r√©. C’est l’une des possibilit√©s offertes par le papier √©lectronique, un √©cran flexible qui ressemble beaucoup au vrai papier mais qui peut √™tre r√©utilis√© √† l’infini. L’√©cran contient de nombreuses microcapsules minuscules remplies de particules qui portent des charges √©lectriques li√©es √† une feuille d’acier. Chaque microcapsule contient des particules blanches et noires qui sont associ√©es √† une charge positive ou n√©gative. Selon la charge appliqu√©e, la surface des particules noires ou blanches pr√©sente des motifs diff√©rents. Rien qu’aux √Čtats-Unis, plus de 55 millions de journaux sont vendus chaque jour de la semaine. En France, nous en sommes √† 1.3 millions d’exemplaires vendus chaque jour.

D'autres sujets liés aux Transports Verts

La Greentech, un secteur d'avenir

Les conséquences des nouvelles technologies

Santé Globale

Qui sommes-nous ?
Nous contacter
Politique de confidentialité